Histoire d’un apprentissage difficile…
A la fin du A1, on commence à vous expliquer comment parler au passé. Vous découvrez le passé composé…

En A2, on va plus loin avec le passé composé (et vous vous demandez sans doute pourquoi vivre fait vécu… Ne vous inquiètez pas, moi aussi !).
Et puis, voilà l’imparfait qui débarque en plus ! (Mais l’imparfait, c’est bien, y a qu’une irrégularité, c’est être…)

Et au niveau B1, on commence à se prendre la tête à devoir utiliser les deux ! Aaaah…

Vous croyez avoir compris… Et là, votre prof vous corrige : “non, ici, vous auriez dû mettre du passé composé / de l’imparfait”

Pas de panique ! Ce n’est pas simple et ça prend du temps de comprendre vraiment comment ça marche…

Je crois qu’on maitrise totalement la différence quand on finit par sentir si c’est correct ou pas.
Oui, je ne vous aide pas là parce que je n’ai pas la recette magique pour “sentir” si c’est correct ou non !
Mais c’est pour rappeler que l’erreur fait partie du processus d’apprentissage. C’est aussi en vous trompant et en étant corrigé que vous apprenez !

Mais, bon, y a bien des règles alors, ça vaut quand même le coup de les rappeler…

Quand utilise-t-on l’imparfait ? Quand utilise-t-on le passé composé ?

D’abord, il est important de savoir que l’imparfait et le passé composé expriment tous les deux une action ou un état passé.

L’imparfait doit son nom à l’idée qu’il marque une action qui n’est pas vraiment finie (oui, la perfection, c’est d’être fini apparemment !) ou en tout cas, qu’on perçoit comme une durée plus qu’une action.

L’imparfait est utilisé donc pour :

– parler d’une habitude du passé, de quelque chose qu’on faisait souvent dans le passé.

Exemple 1 : “Quand j’étais petit, j’adorais jour avec l’eau” (je l’ai fait plus d’une fois !)
l'imparfait d'habitudecrédits photo : Yasen Sugiaro

Exemple 2 : “Quand j’étais petit, je jouais au football avec mes copains tous les mercredis.”

– parler du décor, décrire un tableau, décrire l’état d’une personne (c’est le cas dans : “quand j’étais petit” de l’exemple 1 et 2) ou d’un lieu, donner les détails, les conditions de l’histoire. On parle du contexte, de la situation

Et c’est là où souvent le passé composé entre en scène parce que le contexte, c’est souvent par rapport à un évènement.

Le passé composé sert donc à dire les évènements, les actions importantes de l’histoire.

Exemple 3 : “Hier, il a eu un accident de voiture”

Donc en général, passé composé et imparfait sont utilisés dans le même texte, la même phrase…

Le mieux, c’est de regarder des exemples !

Exemple 4 : “Il courait dans la rue [situation] quand il a eu cette idée [l’évènement, l’information importante de la phrase]”

Exemple 5 : “Comme il était en retard, il a couru pour venir”

On voit avec l’exemple 4 et 5 que le choix entre imparfait et passé composé ne dépend pas du type de verbe mais du contexte, de la perception des actions.

Exemple 6 : “Marc était triste, il n’avait pas beaucoup d’amis, il passait ses soirées chez lui et il ne rencontrait personne…  Alors il s’est inscrit sur un site de rencontres, il a rencontré quelques femmes et il est tombé amoureux de Marie. Maintenant, il est très heureux.”

On voit dans l’exemple 6 que quand plusieurs actions se suivent et sont les conséquences les unes des autres (chaine événementielle), tous les verbes sont au passé composé.

Exemple 7 : “Quand il est arrivé tout le monde l’attendait”

Exemple 8 : “Quand il est arrivé, tout le monde a crié”

La différence entre l’exemple 7 et l’exemple 8 est que dans l’exemple 7, les gens l’attendaient avant qu’il arrive, c’est une action qui durait, qui était le contexte de la scène ; dans l’exemple 8, c’est le fait qu’il arrive qui a eu pour conséquence que les gens ont crié.

Ça va ?
Ce n’est pas simple… Mais c’est comme une gymnastique du cerveau, c’est en pratiquant qu’on devient plus souple !
(Et oui, un jour, vous n’aurez plus à réfléchir pour savoir si vous devez utiliser l’un ou l’autre !)

Voici donc des exercices en lignes :
Choisis entre le passé composé et l’imparfait pour ces 4 exercices du point du FLE.
Sélectionne le bon temps pour cet exercice de Forum.
Conjugue avec la bonne forme au bon temps sur le français facile.
Complète cette histoire d’amour avec le verbe au bon temps sur bonjour de France.

Des questions ? Laissez un commentaire et je répondrai !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur:Share on FacebookTweet about this on Twitter

Abonne-toi à la newsletter pour recevoir les prochains articles

Promis, tu recevras que des informations intéressantes pour t'améliorer en français, pas de spam !